RIO 2016

RIO 2016

Heureux de son résultat aux Jeux Olympiques de Londres 2012, Jonathan passe cette fin d’année sans compétition marquante. Il prend même le temps de participer à la Star Sailor League avec Pascal Rambeau Médaillé de Bronze aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 en Star.

En 2013, Jonathan reprend la compétition en Finn, il s’entraîne toujours avec François Le Castrec, son entraîneur, mais également Xavier Mondenx, préparateur physique.

Sur l’eau c’est avec Thomas Le Breton que les entraînements se déroulent mais seulement pour quelques temps, car ce dernier est appelé vers d’autres challenges professionnels dans la voile. C’est Fabian Pic qui prend la place de Thomas Le Breton pour participer alors à la préparation Olympique Rio 2016.

D’un point de vue compétition, en 2013, Jonathan termine 8ème du Championnat d’Europe à Warnemunde en Allemagne, et 5ème au Championnat du Monde à Tallin en Estonie. Il obtient également le titre de Champion du Monde en Longtze au Lac de Garde en Italie, au sein de l’équipage Beijaflore.

2014 est une belle année…. Les résultats de Jonathan s’améliorent, la régularité s’est installée. Il obtient les places de 4ème au Championnat d’Europe à La Rochelle et au Championnat du Monde à Santander en Espagne, mais également la Médaille d’Argent au Test Event à Rio au Brésil.

Jonathan devient également Parrain des Ecoles Françaises de Voile aux côtés d’Armel Le Cléac’h. Pour finir l’année, cerise sur le gâteau, il devient papa d’une petite Agathe quelques jours avant Noël.

En 2015, Jonathan continue les régates avec de bons résultats à la clé, il fait 4ème au Test Event à Rio au Brésil et Vice-Champion du Monde à Takapuna en Nouvelle-Zélande. Des réultats qui semblent prometteurs pour la suite.

Parallèlement, Jonathan se rapproche de l’association Echo-mer à La Rochelle, pour laquelle il devient ambassadeur. L’Ecologie et la pollution des mers est une préoccupation pour tout navigateur qui a la chance de découvrir de nombreux plan d’eau à travers le monde mais également le regret de constater qu’il est important de se responsabiliser et d’agir pour préserver notre environnement.

Cette campagne Olympique est importante dans la carrière de Jonathan car il se construit un statut de leader au sein de sa discipline grâce à la constance de ses résultats tout au long de ces quatre années. Malheureusement cette campagne Olympique se solde par un échec avec une place de quatorzième aux Jeux Olympiques de Rio au Brésil.

Un échec qui déclenche bien évidemment une remise en question chez Jonathan Lobert, mais ne le démotive pas pour autant… En avant pour TOKYO 2020 !

Jonathan Lobert jo de rio
Jonathan Lobert jo de rio
Jonathan Lobert jo de rio